L'imprimerie à Lyon au XVIème et XVIIème siècle

Au début du XVIe, Lyon est le troisième centre typographique derrière Venise et Paris. Place privilégiée située aux croisements de nombreux centres d’impressions, la ville connaît un remarquable essor à la Renaissance grâce à ses nombreuses foires annuelles de commerçants et à la présence d’une bourgeoise très importante.

L’humanisme lyonnais est très actif et l’on retiendra les noms de Jean de Tournes, Guillaume Rouillé ou Sébastien Gryphe, qui s’entourent d’hommes de lettres tels que Rabelais ou Marot.